Bannière

Accueil /  La Vie du FLIP /  Coin-Coin du Flip
Le canard du festival des jeux
4 questions à Amaury LESAGE-JARRY (Responsable de la ludothèque Planète Jeux de Thouars et jury du trophée FLIP créateur en 2007) :
PDF Imprimer Envoyer

Amaury Lesage-Jarry, ludothèque de Thouars, président du jury du Trophée Flip Créateur sur le Festival des Jeux de Parthenay en 2007Yohann : Amaury, depuis combien de temps gères tu la ludothèque de Thouars ?

Amaury : J’ai commencé en février 2006, seul comme un grand. Nous avons investi les locaux d’une ancienne école qui était fermée depuis 1 an. Le lieu ne se prêtait pas réellement à l’aménagement d’une structure comme une ludothèque. Les travaux ont duré de Mars 2006 jusqu’à septembre 2006, et l’ouverture de la ludothèque, qui s’appelle Planète Jeux, date du 8 novembre 2006 soit 9 mois après mon embauche. Il faut savoir que pour ouvrir une ludothèque, il faut compter environ entre deux et trois ans de préparation au préalable. C’est un véritable exploit de l’avoir fait en si peu de temps ! Il est important de noter qu’une ludothèque s’adresse à tout le monde, enfants, adolescents, adultes, c’est une structure polyvalente de par son support (le jeu) et sa richesse d’enseignements. A Parthenay, vous avez la chance d’avoir une ludothèque bien achalandée, plus de 6000 jeux et jouets, avec des personnes compétentes. La nôtre commence juste à dépasser les 1500 jeux. L’année dernière, la fréquentation de la ludothèque a dépassé les 4000 visites, ce qui était un peu inespéré pour une première année, signe qu’un besoin pour ce genre de structures existe. Pour 2008, une hausse a été constatée, pratiquement 40 %. J’espère que cela va durer.


Y : Cette année, tu es présent sur le FLIP seulement pour jouer ?

A : Malheureusement, je ne passerai qu’un ou deux jours tout au plus. La ludothèque étant ouverte jusqu’au 1 août, je ne pourrai venir aussi souvent que par le passé. Je viens pour jouer mais surtout venir à la rencontre des professionnels ou de passionnés du jeu dans l’espoir de profiter de leur expérience, voire de leur proposer un partenariat avec la ludothèque. Ensuite , je poserai mes longues jambes sous une table pour tester quelques nouveautés, jeux non connus ou non pratiqués.


Y : Jury l’an dernier, quel est ton ressenti ?

A : L’an dernier, j’ai été membre du jury des Trophées des Créateurs et l’expérience dans son ensemble reste très intéressante. Dommage que cette année, cette expérience ne soit pas renouvelée ; cela amène une crédibilité professionnelle non négligeable à ce genre de manifestations. Patrick Braud, l’instigateur de cette idée n’a pas été reconduit dans ses fonctions, et personnellement, je ne comprends pas cette situation. Le FLIP, la ville de Parthenay se privent d’une personne compétente et passionnée. Mais, il est vrai que le FLIP a tendance, ces dernières années à vivre sur ses acquis et manque un peu de renouvellement. D’autres festivals sont en train de devenir plus pertinents, et la ville de Parthenay ainsi que ses organisateurs devraient regarder ce qui se passent à leurs portes…(Saint Herblain...). Le FLIP reste tout de même une référence majeure dans le monde des festivals du jeu, et je suis très fier d’avoir participé, un peu, l’an dernier à ce grand festival. Pierre Canuel, le gagnant de l’année dernière avec le jeu Hoyuk est devenu, avec ce même jeu, finaliste chez un éditeur québécois très reconnu Filosofia, il a raté de peu l’édition professionnelle de son jeu. Preuve que le public et le jury avaient très bon goût…


Y : Tu es joueur, à quel type de jeu préfères-tu jouer ?

A : Joueur je suis et le resterai… et la seconde partie de la question est problématique, je pratique tous les styles de jeu sans préjugés. J’ai toutefois une préférence pour les jeux costauds ou exigeants (règles assez longues, mécanismes soignés, et originalité comprise). Si je devais définir mon profil, ce serait « gros joueur ouvert à tout ». Pour revenir à la question, j’adore les jeux de rôle (Vermine, Mousquetaire de l’ombre, Elric ou Stormbringer…), les jeux dits « à l’allemande » (ce sont des jeux où les mécanismes du jeu prévalent sur le thème, considéré souvent comme « froid ») comme Puerto Rico, Goa, l’Age de Pierre, les Piliers de la Terre, et bien d’autres, les jeux à l’américaine (l’inverse, thème fort, mécanismes moins travaillés) comme Nexus Ops, Heroscape, Horreur à Arkham, Age of Mythology ...Je terminerai en citant Pablo Neruda « L'enfant qui ne joue pas n'est pas un enfant, mais l'homme qui ne joue pas a perdu à jamais l'enfant qui vivait en lui et qui lui manquera beaucoup. »


Merci Amaury pour tes réponses

Yohann (COIN COIN n°1 2008)


 
<< Début < Précédent 51 52 Suivant > Fin >>

Page 52 sur 52

Edito

Participer au Festival des Jeux, c’est vivre un des évènements français majeurs au cœur de notre région Poitou-Charentes.

Plus de 100 professionnels, animateurs et managers sont à vos côtés pour vous accompagner, vous et seulement vous, au cœur des 150 000 autres festivaliers que vous allez croiser sur les places, dans les rues, dans les différents bâtiments publics transformés pour l’évènement en autant d’espaces ludiques pendant 12 jours.

...Lire la suite

-François GILBERT
Vice-président de la Communauté de communes de Parthenay-Gâtine

Télécharger le programme


Fichier .PDF (8,5 Mo)

Les médias du Festival...

Copyright © 2017. Festival des Jeux. Communauté de Communes de Parthenay Gâtine

S5 Box