Bannière

Accueil /  Le Coin-Coin du Flip
Le canard du festival des jeux
Séverin, animateur FLIP, répond à nos questions :
PDF Imprimer Envoyer

Séverin Guignard, animateur sur le Festival des Jeux en 2009Yohann : Séverin, à combien de FLIP en es-tu ?

Séverin Guignard : Et bien à mon 6ème … déjà. De 2004 à 2006, j’ai débuté avec l’association Parth’lan (jeu vidéo), puis j’ai continué en 2007 en tant que Manager des animateurs. En 2008, j’étais animateur à Passion Jeux, et 2009 je suis animateur FLIP. Il ne me manque plus que Coordinateur FLIP, pour 2010 qui sait, et la boucle sera bouclée, je serais passé par toutes les fonctions :-). Je suis un passionné de jeu doublé d’un accro du jeu de société, et j’aime vraiment communiquer ma passion aux autres. Je suis aussi secrétaire de l’association Woopy On/Off, créer pour pouvoir célébrer le Wuppie.


Y : Peux-tu nous décrire une journée type d’un animateur ?

SG : Et bien on commence par l’arrivée sur le stand vers 13h30 pour tout préparer Ensuite, à 14h00 c’est parti pour l’animation et les explications de jeux, jusqu’à 20h… Après il faut ranger et nettoyer le stand, puis je passe en mode Woopy On/Off Et à partir de 21h, j’anime pour l’association et ce jusqu’à 2h du matin. Après couché entre 4 et 6 heures … ben oui, manger et faire encore quelques parties. Et enfin je me lève généralement vers midi, douche et c’est reparti !


Y : Dernière question, ou vas-tu animer cette année ?

SG : Je serais sur l’espace jeux de réflexion, sur l’esplanade.


Merci Séverin pour tes réponses

(Coin Coin n°1 – 2009)


 
Laurent Bonin en concours Trophée Flip Créateur 2008 à Parthenay avec « Zempoala »
PDF Imprimer Envoyer

Qui êtes vous et présentez nous succinctement votre jeu ?

La création de jeux est pour moi une activité récente qui est vite devenue une passion. Découverte un jour où, n’ayant pas de jeu à disposition je décidai de fabriquer des dominos carrés en couleur. Rajoutant quelques trous à ces dominos, ils seront utilisés par la suite comme plateau de jeu avec des pions et des dés pour donner naissance à ZEMPOALA…un jeu de parcours où l’on se déplace, à l’aide de dés colorés, avec un pion bariolé sur un plateau formé de dalles (dominos) qu’il faut récupérer.

ZEMPOALA est une cité archéologique toltèque composée de pyramides à degrés. Mon plateau de jeu ressemblant à ce type de construction, son nom était trouvé. Je vous présente donc cette année ce premier jeu.


Pourquoi avoir choisi Parthenay pour proposer votre jeu ?

Le festival de Parthenay est un lieu de test "grandeur nature" où l’on peut jouer avec son jury : le public. J’espère récolter et échanger des conseils et critiques avec les joueurs, les autres créateurs et les éditeurs. Toute remarque sera utile pour améliorer la jouabilité de mon jeu.


(Coin Coin n°8-2008)

 
Interview de François Gilbert, (Vice-président de la Communauté de communes de Parthenay)
PDF Imprimer Envoyer

François Gilbert, élu communautaire en charge du développement du Festival des Jeux de ParthenayYohann : Monsieur Gilbert, quel bilan tirez-vous de cette 23ème édition du FLIP ?

François Gilbert, (Vice-président de la Communauté de communes de Parthenay, en charge de la jeunesse, du Festival des jeux et de la proximité et Adjoint au Maire de Parthenay) : A l’heure où je vous réponds le Festival des Jeux de Parthenay n’est pas terminé. Cependant, je suis très heureux de voir toujours autant de monde et plus particulièrement des familles car le FLIP permet de développer des temps d’échanges autour du jeu, temps privilégié qu’il faut préserver et développer.

A chaud, je peux dire que les nombreuses nouveautés que nous avons mis en place cette année - près de 30% des animations sont nouvelles - remportent un beau succès. C’est la première année que j’ai la responsabilité du Festival des Jeux de Parthenay en tant que Vice-président de la Communauté de communes de Parthenay, prenant la suite de Nicole Lambert, que je tiens à remercier ici. J’essaie donc d’observer et d’analyser le Festival avec des yeux neufs et je suis particulièrement à l’écoute de tous ceux qui s’investissent et aiment ce festival, pour mieux repérer nos points faibles et nos points forts. C’est pourquoi par exemple, j’ai souhaité tenter un comptage des festivaliers pour savoir qui sont et d’où viennent les festivaliers, le budget qu’ils y consacrent. Le comptage est très difficiles à faire mais nous essayons et verrons le résultat de cette tentative à la fin du Festival.


Y : Quels ont été pour vous les points forts de cette édition ?

Le nouvel aménagement de la place du Drapeau devant le Palais des Congrès est sans aucun doute un point fort de cette année, ainsi que d’autres nouveautés comme l’espace chantier de Festijeux, les quads électriques et le camp médiéval qui ont remporté un grand succès. Nous avons également choisi de doubler l’animation des rues et cela a été bien apprécié : 3 fanfares ont déambulées dans les rues sur 10 jours (au lieu de 5 jours précédemment). Le village médiéval est également un plus. Sinon les points forts de cette année sont aussi ce qui caractérise le Festival des Jeux de Parthenay depuis des années : diversité des jeux, disponibilité et qualité d’encadrement des animateurs et un « espace-site » du festival de bonne taille, au coeur de la ville de places en places.



Y : Pouvez-vous nous donner des informations sur les orientations des prochains FLIP, sera-t-il plus tourné vers le grand public ? Comment imaginez-vous les prochaines éditions ?

1 - Par définition le Festival est un festival grand public. Il s’adresse en fait à tous les publics, à de nombreux et différents publics, du néophyte au spécialisé : on y trouve des jeux de société et individuels, des jeux traditionnels et nouveaux, parfois juste créés, des jeux sportifs, culturel, sur l’environnement ou l’histoire, des jeux vidéos, des jeux de simulation, des jeux pour tout-petits et d’autres qui demandent réflexion et stratégie… De nombreux clubs très spécialisés participent et nourrissent le Festival, y organisent des championnats régionaux ou nationaux.


2 - Je ne crois pas qu’il existe ailleurs un festival plus complet sur le jeu en général. Voilà l’aspect du festival que nous souhaitons développer pour que chacun y vienne pour y faire des découvertes sur l’univers du jeu, en terme de sensations, de nouveautés ou de valeurs autour du jeu. Le jeu est universel. Il a une valeur éducative et culturelle, il développe l’imaginaire et la connaissance de soi, favorise l’échange et l’ouverture aux autres, le respect de la règle, invite au rire et à la convivialité. C’est cet esprit là qui nous intéresse et le développement du festival que j’entends bien mener doit aller en ce sens, avec le soutien de partenaires. Enfin, je pense que le Festival des Jeux mériterait d’être plus connu sur le plan national.



Y : êtes-vous joueur et si oui à quels jeux jouez-vous ?

Oui, assez joueur, notamment avec mes enfants, même si actuellement ce sont des ados, sauf la petite dernière qui joue encore avec son papa, même si honnêtement actuellement je manque un peu de temps libre. J’aime les jeux de société, les jeux qui demandent un peu de réflexion comme les dames ou les nombreux casse-tête, mais en fait j’aime surtout les grands jeux dans la nature type jeux d’orientation, que j’ai souvent eu l’occasion d’organiser en plus de 20 ans d’encadrement et d’animation des jeunes.



Merci pour votre disponibilité et vos réponses Monsieur Gilbert.

(Coin-Coin n° 10 - 2008)




 
Interview de Cédric C., (technicien environnement de la communauté de communes de Parthenay, responsable du service déchets)
PDF Imprimer Envoyer

Village environnement sur le Festival des Jeux de Parthenay, le FLIPEtienne : Quelle est l’optique du village environnement sur le festival ?

Cédric C. (technicien environnement de la communauté de communes de Parthenay, responsable du service déchets, affilié à la sensibilisation à l’environnement, fan d’environnement et de sport) : Nous avons établi le village il y a maintenant 4 ans. C’est une continuité de la forte sensibilisation que nous avons mis en place auprès des scolaires. Nous abordons le tri des déchets et les bons gestes à reproduire pour une planète lus propre. Finalement le Flip nous permet d’augmenter notre champ d’action.


E : Qu’est ce qu’on trouve sur cet espace ? Des jeux en particulier ?

C : Bioviva, Ushuaia Nature, des jeux sur le tri sélectif. Parmi les nouveaux jeux on peut citer le « Grand jeu de l’oie ». Ce dernier est apprécié de tous car il permet à tous de rectifier nos erreurs à la maison et ainsi de vivre avec économie. Ou encore « Gaspido » sur les économies d’eau.

Depuis 5 ans nous fonctionnons en partenariat avec le CPIE (Centre Permanent de la Gâtine Poitevine pour l’Environnement, Coutières, 79). C’est de cette façon que nous avons monté en collaboration une exposition sur le réchauffement climatique et un atelier nature. Des animateurs ultra-performants comme Carol et Maria amènent les petits et grands à confectionner des mobiles, des colliers, des insectes et des cadres à partir d’éléments naturels.


E : Selon toi, quelles sont les améliorations à pourvoir ?

C : Avec mon équipe on aimerait beaucoup se rapprocher des jardins du tribunal. Pourtant ici on a vraiment un ressenti positif du lieu mais on manque d’espace vert, de nature ;-)


E : A ceux qui trouvent qu’il n’y a pas assez de poubelles sur le festival, qu’as-tu à répondre ?

C : Les gens pourraient faire un effort supplémentaire pour mieux trier. Trop de personnes ne font pas assez attention et surchargent les mauvaises poubelles. Sinon la ville est largement couverte. Nous voulons aller vers un éco-festival où le développement durable serait au
coeur des préoccupations des festivaliers.


Merci Cédric pour ta disponibilité.

Etienne (Coin Coin n°9 - 2008)





 
Interview de Natalie Rizdorf (OP Manager UpperDeck)
PDF Imprimer Envoyer

Natalie Rizdorf, manager Upper Deck, interviewée sur le Festival des Jeux de Parthenay en 2008Yohann : Natalie, peux-tu nous présenter l’éditeur chez qui tu travailles ?

Natalie Rizdorf : Bonjour, je travaille pour Upper Deck, l'éditeur des jeux de cartes à collectionner Yu-Gi-Oh! et World of Warcraft. Notre siège social est basé aux Etats-Unis, et l'entreprise a bâti sa notoriété sur les cartes de sport bien avant de se lancer dans l'aventure du jeu de cartes à collectionner. La filiale Française existe depuis 2004 et notre petite équipe ainsi que notre gamme de produits s'étoffent d'années en années.


Y : Quel est ton rôle ?

N : Je suis Responsable du Jeu Organisé pour la France, l'Espagne et le Portugal, c'est à dire que mon rôle est de promouvoir les jeux d'Upper Deck dans ces pays par le biais de l'événementiel et du marketing communautaire. Dans ce but, je crée et je mets en place des programmes de tournoi pour tous et à tous niveaux, en essayant au maximum de prendre en compte les desiderata des joueurs et des boutiques et associations partenaires. Le jeu organisé est notre fer de lance depuis toujours, et tous nos jeux seront toujours soutenus par des programmes de tournois adaptés.


Y : Quels sont les jeux que vous éditez ?

N : Nous distribuons le jeu de cartes à collectionner Yu-Gi-Oh! depuis 2002 et éditons le jeu de cartes à collectionner World of Warcraft depuis 2006. D'ici la fin de l'année, nous éditerons le jeu de figurines World of Warcraft, et début 2009 nous éditerons le jeu de cartes à collectionner Wakfu, tiré de l'univers de Dofus. 2009 devrait également voir arriver les jeux de cartes à collectionner Huntik et Dino King, tous deux tirés de dessins animés à succès. Récemment, notre activité s'est également diversifiée puisque nous éditons maintenant des jeux de société pour enfants sous licence Schtroumpfs, ainsi qu'une gamme de jeux de cartes non collectionnables sous licences Monster Allergy, Totally Spies, Marvel et Pucca. Courant 2009 nous devrions également nous lancer dans le jouet, sous licence Glurps Attack.


Y : Et toi es tu une joueuse ? et si oui à quel jeu joues tu ?

N : Je suis effectivement une joueuse de longue date : depuis plus de 15 ans maintenant je me suis essayée à la plupart des types de jeu. Jeux de rôle, jeux de plateau, jeux de cartes à collectionner, jeux de figurines et jeux vidéo... Etant donné mon emploi du temps, je ne joue plus beaucoup maintenant, mais à l'occasion je fais un petit scellé de World of Warcraft entre collègues ou une avant-première d'un JCC concurrent que je ne nommerai pas :) Sinon je suis une adepte du MMORPG World of Warcraft que j'essaye de consommer avec modération !


Yohann (Coin-Coin n°9 - 2008)

 
<< Début < Précédent 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 Suivant > Fin >>

Page 50 sur 55

Edito

Le Festival des jeux de la Communauté de communes Parthenay-Gatine est un évènement incontournable de la Région Nouvelle Aquitaine et du Grand Ouest qui rassemble plus de 170 000 festivaliers.

Artistes, créateurs, éditeurs, animateurs? salariés, bénévoles et l'équipe permanente du Festival sont à vos côtés pour vous accompagner sur la plus importante manifestation ludique francophone de rues.

...Lire la suite

-François GILBERT
Vice-président de la Communauté de communes de Parthenay-Gâtine

Télécharger le programme


Fichier .PDF (10 Mo)

Les médias du Festival...

Copyright © 2018. Festival des Jeux. Communauté de Communes de Parthenay Gâtine

S5 Box